La vague de choléra s’aggrave en Guinée

Depuis 1970, la Guinée est touchée par des épidémies annuelles de choléra, une maladie gastro-intestinale débilitante et trop souvent mortelle courante dans les pays en voie de développement. Chaque année voit apparaître un pic du nombre de personnes atteintes durant la saison des pluies (d’avril à novembre), lorsque les inondations et les pluies continuelles rendent les démarches sanitaires encore plus difficiles que d’habitude.


La vague de choléra s’intensifie en Guinée et en Sierra Leone, par NewsLook
Cette année, à la grande consternation des autorités sanitaires de toute l’Afrique de l’Ouest, une épidémie s’est déclarée beaucoup plus tôt que prévu, en février, bien avant que la saison des pluies ne commence. Avec l’aide d’organismes locaux et internationaux, le gouvernement guinéen a immédiatement entrepris de coordonner les efforts pour contenir la propagation de la maladie en mobilisant des intervenants sociaux pour distribuer des comprimés de chlore destinés à désinfecter l’eau et par la mise en place de camps pour traiter la population touchée. AFG est intervenu et, grâce à la générosité de la société Hyperdynamics, a été en mesure de fournir 17 000 comprimés de chlore à distribuer. La situation semblait être sous contrôle et les autorités étaient soulagées.

Cependant, le répit fut de courte durée car la mi-mars vit une nouvelle vague de cas signalés, qui augmenta fortement ensuite et continua à progresser au cours de l’été. Au 23 août, selon le Ministère guinéen de la Santé et de l’Hygiène publique, était dénombré un total de 4519 cas et 100 décès. La région de Forécariah, où cette endémie est apparue, a été la plus durement touchée et présente un taux de mortalité de 9 %. Hyperdynamics s’est une nouvelle fois engagée à nous aider et ce don va nous permettre de commencer à soutenir des activités de prévention et de réadaptation. Nos amis guinéens ont besoin de toute l’aide possible pour éviter que ce fléau ne fasse encore plus de victimes. Il faut savoir qu’une bouteille de chlore, qui peut aider à fournir de l’eau propre pour deux ou trois personnes, coûte moins d’un dollar. Aidez-nous à changer les choses et à défier les prévisions annonçant au moins 100 nouvelles victimes d’ici à la fin de l’année.

Cet article a été publié dans NewsFR avec les mots-clefs : , , , . Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.
  • AFG needs your help! We depend on contributions from foundations, companies and individuals to continue our work in Guinea.

    Our primary goal is to assist hospitals and health centers in Guinea who care for the welfare of the Guinean population. We do this by providing medical aid, improving and upgrading existing infrastructure in health facilities and implementing disease prevention and treatment programs.

    We also aim to improve the overall quality of life of the population by supporting and promoting economic growth and technical development.

    You can make a difference!