Merci de la part de Sawdah

Nous avons été ravis de recevoir ceci aujourd’hui, de Deb LaFavre, volontaire Peace Corps en Gambie. Ce sont des histoires comme celle-là qui nous encouragent à faire ce que nous faisons.

Chers Tim, Mike Illions, Bébé, Mike Carson, et Dr Barry :

La voici !

Pour celles et ceux qui ne la connaissent pas, je vous présente Sawdah Darboe, de Gambie.

Sur la première photo, Sawdah avait environ 6 mois lorsqu’on lui a diagnostiqué une hydrocéphalie.

Sur les deux photos suivantes, elle est de retour en Gambie (depuis la Guinée) après l’opération, l’air paisible et en pleine santé.

L’histoire de Sawdah :

En mars de cette année, j’étais volontaire Peace Corps (Corps de la Paix), vivant dans le village de Kaur, en Gambie, où j’étais instructrice d’enseignants à l’école élémentaire supérieure (ou collège). Baba, le père de Sawdah, est le professeur de sciences du collège. Un jour, Baba m’a pris à part et m’a parlé de sa petite fille, Sawdah. Les médecins lui avaient dit que la Gambie ne disposait pas des compétences médicales ou des installations nécessaires pour la soigner, et qu’il valait mieux pour cela aller tenter sa chance au Sénégal.

Néanmoins, comme c’est le cas pour beaucoup d’Africains, des problèmes d’ordre logistique et financier se posaient. Je n’avais jamais entendu le mot « hydrocéphalie » auparavant, je lui ai dit de venir me voir après l’école et que nous chercherions, avec mon ordinateur, tous les renseignements possibles sur cette anomalie, son pronostic et la façon d’obtenir de l’aide.

La connexion Internet à Kaur étant limitée et non fiable, j’ai demandé à mon amie Stacy (aux États-Unis) si elle pouvait nous aider à trouver du secours pour Sawdah. Le 1er avril 2012, elle a reçu un message sérieux et plein d’espoir de Mike Illions, d’HydrocephalusKids.org.

Peu de temps après, Tim Erickson, de CURE International, prit contact avec nous. Tim nous demanda de lui envoyer par email tous les documents médicaux, de diagnostics ou d’examens tomodensitométriques que nous avions, pour les transmettre à leurs « partenaires en Guinée ».

C’était donc les American Friends of Guinea (AFG),….Bébé, Mike, Dr Barry. Vous êtes les anges gardiens de Sawdah !!

Vous avez fourni des ressources, infrastructures et de l’espoir et il ne nous restait qu’à trouver le financement nécessaire pour lancer l’opération.

J’ai dit à Baba d’emprunter de l’argent. Il nous fallait trouver des finances sans délai, et amener immédiatement Sawdah à Conakry !   Je lui ai assuré que nous l’aiderions financièrement, mais qu’il me fallait un peu de temps pour faire un appel au don à ma famille et à mes amis (les Peace Corps m’ont informé qu’aucune aide financière ou autre n’était possible de leur part, j’étais seule).

J’ai envoyé une photo de Sawdah et son histoire à mon réseau familial et amical. J’ai souligné le caractère d’urgence et j’ai posé un délai de trois semaines pour les dons. Je tiens à dire que j’ai été étonné par l’élan de sympathie et de générosité de ma famille et mes amis, mais je n’en attendais pas moins d’eux. J’ai été surprise de constater que des dons ont été faits par des personnes que je ne connaissais même pas, qui avaient reçu mon email transmis par des amis d’amis. Nous avons collecté près de 2 000 $ ! La plus grande partie de la somme était destinée à la famille Darboe pour financer un voyage qui a pris plus d’un mois et demi. AFG nous avait prévenus que Sawdah devrait rester en Guinée au moins 30 jours, le temps de faire des tests et diagnostics avant l’opération, de procéder à la chirurgie et de s’en remettre. Sawdah étant allaitée, sa mère devait la suivre. Mais il n’était pas sage, ni sûr, de les laisser voyager seules, Baba devait donc les accompagner. Les Darboe avaient besoin d’argent pour le voyage de Gambie en Guinée, ainsi que pour manger et se loger. Ceci signifiait également que Baba, seul source de revenu du foyer, ne travaillerait pas pendant plus d’un mois. AFG a généreusement pris en charge le coût de l’opération chirurgicale, de la nourriture et du logement pour Sawdah.

Bébé et le Dr Barry m’ont tenue au courant de l’état de santé de Sawdah et du déroulement pendant qu’elle était en Guinée. J’ai parlé deux fois avec Baba pendant cette période. Il était tellement reconnaissant et comblé de la générosité et des possibilités offertes à lui. En Gambie, il n’avait aucune ressource, aucun soutien, aucun espoir. En Guinée, il rencontrait d’autres personnes dans sa situation. Ils se sont rencontrés et ont parlé à d’autres, également touchés par l’hydrocéphalie. Ils ont participé à des cours d’information et des groupes de soutien pour apprendre comment prendre soin de Sawdah et faire face aux problèmes qui pourraient survenir. Aux États-Unis, ce niveau d’assistance est normal. Baba n’avait jamais rencontré une telle communauté d’entraide.

Sawdah est revenue chez elle maintenant. Elle est heureuse, en bonne santé et vient de fêter son 1er anniversaire, regardez les photos.

Ce qui est merveilleux dans cette histoire, c’est la compassion, le professionnalisme et l’efficacité dont chacun de vous a fait preuve. Trop souvent les organisations sont focalisées sur un projet ou une cause et ne peuvent donner du temps et des ressources pour une seule personne criant à l’aide. De manière désintéressée, vous avez tous collaboré pour venir en aide à cette petite fille d’un village reculé d’Afrique, sans réserves ni conditions.

Je suis revenue aux États-Unis maintenant et avec mon amie Stacy nous sommes encore étonnées de la confiance et de la foi que Baba a placé en nous tous, il s’est tenu prêt à partir avec sa femme et sa fille en seulement deux jours, à utiliser tout l’argent que lui et sa famille avait, et à voyager à travers l’Afrique de l’Ouest vers l’inconnu, dirigé par des promesses faites par des étrangers ainsi que par l’espoir inébranlable et la détermination d’un père pour que sa fille puisse vivre longtemps et en bonne santé.

Alors moi, mon amie Stacy et toute la famille Darboe, nous disons un énorme et chaleureux Merci à vous tous ! Pour tout ce que vous avez fait et tout ce que vous continuez à faire !!

Cet article a été publié dans NewsFR, Personal StoriesFR avec les mots-clefs : , , , . Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.
  • AFG needs your help! We depend on contributions from foundations, companies and individuals to continue our work in Guinea.

    Our primary goal is to assist hospitals and health centers in Guinea who care for the welfare of the Guinean population. We do this by providing medical aid, improving and upgrading existing infrastructure in health facilities and implementing disease prevention and treatment programs.

    We also aim to improve the overall quality of life of the population by supporting and promoting economic growth and technical development.

    You can make a difference!